L’ éphylone : une nouvelle cathinone

Publié le 06 septembre 2016


L’ éphylone appelée aussi N-ethyl-pentylone, bk-EBDP ou bk-ethyl-K, est apparue récemment sur le marché des drogues, y compris en France où deux saisies ont été effectuées à quelques semaines d’intervalle.

Cette substance fait partie de la classe des cathinones et a pour nom chimique : 1-(2H-1,3-benzodioxol-5-yl)-2-(ethylamino)pentan-1-one. Elle est vendue sur les sites « RC shop » comme ayant les mêmes effets que l’éthylone. Elle se présente sous forme de cristaux bruns ou de poudre blanche dont le prix varie en fonction de la quantité commandée (de 26 $ / gramme à 1.70$ / gramme).

Sans titre1

Il existe peu de donnée concernant cette molécule, en effet les seules données trouvées sont celles des laboratoires producteurs ainsi que celles de quelques sites d’usagers.

Les usagers décrivent une consommation par voie orale, avec des quantités consommées variables. Les effets recherchés débutent entre 30 et 45 minutes après la consommation (voie orale) et dure approximativement entre 2 et 4 h. Les effets indésirables persistent plus longtemps (entre 6 et 24 h).

Les effets recherchés de l’ éphylone sont à la fois stimulants, psychédéliques et entactogènes. Les usagers décrivent un effet stimulant permettant des activités physiques avec une accélération de la pensée, une augmentation de la concentration et de la vigilance, une augmentation de l’empathie et de la sociabilité, une euphorie et un sentiment d’amour (moins puissant que ceux produits par la MDMA) ainsi que la sensation d’un picotement euphorique de tout le corps qui peut être modéré à extrême.

L’ éphylone est responsable de nombreux effets indésirables somatiques avec une déshydratation, une hypersudation, une difficulté à uriner, une tachycardie, une élévation de la tension artérielle, un nystagmus, un serrement de la mâchoire, des tremblements incontrôlés entrainant une instabilité extrême des mains et un déficit général du contrôle moteur ; mais aussi psychiatriques : anxiété avec attaque de panique, insomnie, dépression, fatigue et irritabilité. Certains décrivent aussi la présence d’un fort craving.

Aucune étude scientifique n’a été publiée concernant l’ éphylone.

Lien éphylone

Dr FLORENT Aude


PARTAGER CETTE PAGE