ECHELLES DE DEPISTAGE DES ADDICTIONS

 

Nous vous proposons des échelles à imprimer ou compléter en ligne pour évaluer une addiction avec ou sans produits. Ces échelles ne permettent pas de réaliser un diagnostic médical mais sont utiles pour du dépistage rapide en consultation.

 

Tabac

Les données épidémiologiques montrent une augmentation du tabagisme en France au cours des dernières années alors qu’il était en baisse depuis plus de vingt ans. Outre les pathologies non cancéreuses (maladies cardiovasculaires, broncho-pneumopathies chroniques obstructives…), le tabagisme serait en cause dans un cancer sur trois. Première cause de mortalité évitable en France, le tabagisme est considéré comme responsable de 90 % des cancers du poumon et de 60 000 décès par an en France. Au vu des tendances passées et actuelles de consommation, le nombre de morts liées au tabac risque d’être multiplié par deux en 2025.

Le test de Fagerström permet d’évaluer la dépendance du patient au tabac. Le score obtenu permet ensuite de doser la substitution nicotinique et de mieux adapter le traitement.

Test de Fagerström Test de Fagerström

 

ALCOOL

Les données épidémiologiques montrent que la consommation nocive d’alcool entraîne 2,5 millions de décès chaque année (320 000 jeunes gens âgés de 15 à 29 ans meurent de causes liées à l’alcool, qui représentent 9% de la mortalité totale dans ce groupe d’âge). L’alcool est le deuxième facteur de risque de morbidité en Europe et il est associé à de nombreux problèmes sociaux et développementaux graves : violence, maltraitance ou négligence des enfants, et absentéisme sur le lieu de travail…

Le questionnaire AUDIT (Alcohol Use Disorders Identification Test) est un outil de première ligne, explorant les douze derniers mois de la vie du consommateur.

Questionnaire AUDIT Questionnaire AUDIT

 

Cannabis

La France a un des taux de consommation de cannabis les plus fort d’Europe. Par ailleurs, le cannabis est, en France, le 1er produit illicite consommé. Cette consommation concerne surtout les moins de 25 ans, l’âge d’expérimentation se situant autour de 15 ans. Plus d’un jeune de 17 ans sur deux a déjà consommé du cannabis. Durant les 30 derniers jours, 25% ont fumé au moins une fois, et 10% au moins dix fois.

Le score CAST (Cannabis abuse screening test) a montré de bonnes valeurs psychométriques pour le repérage d’une consommation problématique de cannabis.

Questionnaire CAST Questionnaire CAST

 

Benzodiazépines (anxiolytiques ou hypnotiques)

Le dernier rapport de l’Agence Nationale de Sécurité des Médicaments rappelle que chaque année, un français sur cinq (20 %) consomme au moins une benzodiazépine ou une molécule apparentée (zolpidem, zopiclone). 52% des sujets traités sont exposés plus de 2 ans a une benzodiazépine anxiolytique et hypnotique. Depuis 1991, la durée maximale de prescription est limitée à 12 semaines pour les anxiolytiques et 4 semaines pour les hypnotiques.

L’utilisation de l’échelle ECAB permet d’évaluer rapidement (environ 3 minutes) les pensées (cognitions) d’un patient recevant des benzodiazépines depuis plusieurs mois avec une bonne corrélation vis-à-vis d’une éventuelle dépendance.

Echelle ECAB Echelle ECAB

 

Drogues

En France, la consommation de substances psychoactives est un problème de santé publique majeur dont les conséquences négatives sont multiples. La consommation de cannabis, par exemple,  augmente de 1,8 fois le risque d’être responsable d’un accident mortel de la route (OFDT,2012). Au total, il y a 230 000 « usagers problématiques  de drogues » parmi lesquels 145 000 bénéficient d’un traitement de substitution. En 2010, les statistiques hospitalières ont enregistré 6400 séjours de personnes prises en charge en raison de leur usage de drogues illicites (hors cannabis) ou de médicaments détournés de leur usage thérapeutique.

L’échelle DAST (Drug Abuse Screening Test) est un bon outil de screening (réalisé en 5 minutes) pour lequel de bonnes valeurs psychométriques ont été montrées pour l’évaluation d’une consommation problématique de drogues.

Echelle DAST Echelle DAST

 

Adolescents, alcool et drogues

L’observation française des drogues et toxicomanies a montré qu’en 2008 41,5% des jeunes de 17 ans ont expérimenté le cannabis dont 6,5% sont des consommateurs réguliers. Par ailleurs, le niveau d’expérimentation chez les jeunes d’autres substances psychoactives en 2010/2011 est de 3,0% pour la cocaïne, de 0,9% pour l’héroïne et de 1,9% pour l’ecstasy. Concernant l’alcool, 10,5% des adolescents déclarent une consommation régulière avec une prédominance parmi les garçons (15,2% contre 5,6%). La plupart des jeunes qui consomment des drogues n’arriveront pas nécessairement à une consommation problématique et le tabac sera probablement la consommation qui perdurera le plus dans le temps. Néanmoins, cette dépendance reste importante à dépister afin de communiquer aux adolescents des messages de préventions adaptés et de réaliser, si nécessaire, une prise en charge précoce.

Le questionnaire ADOSPA (Adolescents et Substances psychoactives), est destiné à repérer précocement l’usage nocif de plusieurs substances psychoactives (alcool, drogues …) chez l’adolescent.

Questionnaire ADOSPA Questionnaire ADOSPA

 

Jeux de hasard et d’argent

Une étude française conduite en 2010, préalablement à l’ouverture à la concurrence du marché des jeux en ligne (c’est-à-dire dans un contexte où l’offre était très encadrée), retrouve que près de la moitié des Français aurait joué de l’argent au cours des douze derniers mois : 10,9% joueraient régulièrement et 4,7% dépenseraient plus de 500€ par an. Par ailleurs, 1,3% de la population française présenterait des comportements de jeu problématique, dont 0,9% de joueurs à risque modéré et 0,4% de joueurs excessifs.

 Le questionnaire Lie-Bet est un outil de repérage du jeu excessif très rapide et simple. Attention, il ne permet pas de poser un diagnostic, mais donne une première indication de la présence ou non d’un problème de jeu.

Questionnaire Lie-Bet Questionnaire Lie-Bet

 

Cyberdépendance

 

Addict à Internet ?

Sur environ 65 millions de français, près de 36 millions ont recours à internet. D’après une étude réalisée par IPSOS en 2008, les raisons de consultation d’internet les plus retrouvées hormis la consultation des mails sont : les recherches d’informations pratiques (77%), les opérations/consultations bancaires (64%) et la messagerie instantanée (57%). Contrairement aux addictions aux drogues ou à l’alcool, la dépendance à internet a deux versants : celui des médias et celui des activités que l’on peut y pratiquer (jeux en ligne, achats, etc).

Le test IAT (Internet Addiction Test) est composé de 20 items qui permettent de mesurer le niveau d’addiction à internet d’une personne. Il est le seul le test validé et fiable connu à ce jour pour coter cette dépendance.

Test IAT Test IAT

 

Addict à Facebook ?

Le réseau social Facebook compte plus de 500 millions d’inscrits dans le monde, dont 20 millions de français dits utilisateurs « actifs » mensuels. Plus de la moitié de ces utilisateurs se connectent chaque jour et par l’intermédiaire d’un téléphone mobile dans un cas sur deux. La popularité de ce réseau social a amené à envisager le terme de « Facebook addiction » au vue de l’étendue du phénomène.

Une échelle appelée « Facebook addiction scale » permet de repérer l’addiction associée à Facebook.

Facebook Addiction Scale Facebook Addiction Scale


PARTAGER CETTE PAGE