Effet de la dépendance au cannabis sur la cognition chez les patients schizophrènes

Publié le 4 juillet 2013


Rabin et coll., Psychiatry Research, 2013

Les troubles cognitifs et la consommation de cannabis sont des comportements assez fréquents chez les patients atteints de schizophrénie. Après la réalisation d’une batterie de tests, les auteurs ont montré que le cannabis n’avait que peu d’effet sur la cognition. En revanche, la consommation cumulée de cannabis (joints-années) serait associée à de moins bons résultats sur plusieurs tests cognitifs. L’implication du cannabis sur la fonction cognitive des patients schizophrènes reste floue et plutôt controversée dans la littérature avec des données radicalement différentes (effets négatifs versus effets positifs du cannabis). Pour se faire, les auteurs ont différencié plusieurs statuts de consommateurs de cannabis : les patients actuellement dépendants, les patients anciennement dépendants et les patients n’ayant jamais été dépendants. Enfin, la consommation cumulée de cannabis ne semble pas détériorer les fonctions cognitives des patients anciennement dépendants suggérant que les effets négatifs associés à l’état de dépendance pourraient être restaurés lors d’une abstinence maintenue. Marion GAUFFIER


PARTAGER CETTE PAGE